CASABLANCA" La Ville Blanche" par Alain Escaudemaison

par Alain ESCAUDEMAISON  -  11 Décembre 2018, 14:16  -  #2018, #Découvertes

 CASABLANCA"  La Ville Blanche" par Alain Escaudemaison
 CASABLANCA"  La Ville Blanche" par Alain Escaudemaison

  

 

  Née de la volonté du Maréchal Lyautey, cette petite ville portuaire se développe à grande vitesse et en toute liberté durant le Protectorat Français.

 

 

 

   C'est dans les années 20 et 30 que les architectes internationaux, surtout Français, font surgir d'amples et élégants immeubles dont le style rappelait celui en vogue à cette époque en Europe, l'Art Nouveau, l'Art Déco avec un matériau de prédilection: le béton.

 

 

 

   Ce vent nouveau donna vie et animation au cœur de Casablanca. De nouveaux quartiers font découvrir les différents styles de cette architecture particulière de Casablanca.

Le style Arabo-Andalou revisité pour l'ex Hôtel de Ville aujourd'hui la Préfecture ou Willaya de Casa.

C'est un bijou architectural de cette époque de même pour la Banque du Maroc

Le corps principal du bâtiment se signale par le campanile horloge. A l'intérieur 3 grands patios et de grands bassins
 

 CASABLANCA"  La Ville Blanche" par Alain Escaudemaison
 CASABLANCA"  La Ville Blanche" par Alain Escaudemaison
 CASABLANCA"  La Ville Blanche" par Alain Escaudemaison

et la grande salle de réunion conservée telle qu'à l'époque

 

Pur style Art Déco pour l'Eglise du Sacré Cœur où beaucoup d'amis d'enfance firent leur communion. Aujourd'hui désacralisée, elle est devenue une grande bibliothèque.

Art Déco néo Marocain, la Grande Poste avec une belle façade ornée de zelliges d'un bleu et vert profond. 

Un superbe plafond en bois de cèdre orné d'un grand lustre central en laiton, ainsi qu'une grande horloge très Art Déco.

Un mélange subtil d'Orient et d'Occident.

Puis la Poste Centrale construite en 1918 puis inaugurée en 1919 par le Marechal Lyautey.

A noter également à cette même époque l'Hôtel Transatlantique, (affilié à la compagnie maritime du même nom) autre vestige sauvegardé de l'époque du Protectorat

 avec du mobilier datant de sa création ainsi que bon nombre d'objet décoratifs en place depuis l'origine.

 

Sur le boulevard Mohammed V (jadis Bd de la Gare) les amoureux d'œuvres d'art pourront admirer des dizaines d'immeubles datant du début du XX° siècle ,ainsi que dans d'autres rues jadis très commerçantes.

 CASABLANCA"  La Ville Blanche" par Alain Escaudemaison
 CASABLANCA"  La Ville Blanche" par Alain Escaudemaison
 CASABLANCA"  La Ville Blanche" par Alain Escaudemaison
 CASABLANCA"  La Ville Blanche" par Alain Escaudemaison
 CASABLANCA"  La Ville Blanche" par Alain Escaudemaison
 CASABLANCA"  La Ville Blanche" par Alain Escaudemaison
 CASABLANCA"  La Ville Blanche" par Alain Escaudemaison
 CASABLANCA"  La Ville Blanche" par Alain Escaudemaison
 CASABLANCA"  La Ville Blanche" par Alain Escaudemaison
 CASABLANCA"  La Ville Blanche" par Alain Escaudemaison
 CASABLANCA"  La Ville Blanche" par Alain Escaudemaison

Malheureusement l'absence de politique de préservation de ce patrimoine permet aux promoteurs et spéculateurs immobiliers,une démolition au profit d'immeubles neufs, plus élevés et surtout rentables.

     Ce patrimoine est aujourd'hui en danger.

 

 CASABLANCA"  La Ville Blanche" par Alain Escaudemaison
 CASABLANCA"  La Ville Blanche" par Alain Escaudemaison
 CASABLANCA"  La Ville Blanche" par Alain Escaudemaison
 CASABLANCA"  La Ville Blanche" par Alain Escaudemaison
 CASABLANCA"  La Ville Blanche" par Alain Escaudemaison
 CASABLANCA"  La Ville Blanche" par Alain Escaudemaison
 CASABLANCA"  La Ville Blanche" par Alain Escaudemaison
 CASABLANCA"  La Ville Blanche" par Alain Escaudemaison
 CASABLANCA"  La Ville Blanche" par Alain Escaudemaison

  "QU'ELLE ETAIT BELLE MA VILLE"

Moi qui suis né à Casablanca, ayant connu ce centre-ville durant sa période brillante, le lieu le plus actif de la ville avec magasins de luxe et commerces divers, côtoyant des immeubles bien entretenus, enfant je ne me rendais pas compte à cette époque de cette richesse architecturale qui m'entourait.

A présent, tous les Grands Magasins de l'époque(les Magasins Réunis, les Galeries Lafayette etc..) ont totalement disparus laissant place à de futurs chantiers ou des espaces de jeu.

Malgré ce triste constat, j'ai retrouvé avec émotion ma rue, l'immeuble de mes 20 ans, mon quartier mais tout cela a terriblement changé depuis si longtemps, mais les rues sur le chemin de mon lycée ou du Stade  les soirs d'entrainement, ont fait exception à la règle et ont ravivé mes souvenirs de jeunesse lors de ce voyage rempli de symboles.

 

© Alain Escaudemaison -Oct/2018

 

B
bonjour, connaissez vous l'association PHILIA-casa Forever..Elle regroupe des anciens de Casablanca .le president est R RUIZ .Je suis architecte et je souhaite organiser ,avant que cela ne soit trop tard ,un voyage à casa à la recherche des architectures des années 20 à 50.Avez vous connaissance de l'association CASAMEMOIRE ? Vos photos nostalgiques sont passionnantes .<br /> Merci de me répondre sur ma boite mail<br /> cordialement
Répondre
P
Bonjour M. Borrel,<br /> Afin de vous répondre via votre mail perso, merci de nous le communiquer via le lien CONTACT situé en haut du blog à droite, et je le transmettrai à Alain.<br /> Cdt<br /> ADMIN du blog
J
Je ne connais du Maroc que Tanger. . . .<br /> Ce la ne nous a pas laissé un souvenir inoubliable. Les images que tu nous proposes sont autrement plus attirantes que ce que nous avons gardé Catherine et moi.
Répondre
R
J'ai vécu au Maroc arpenté ses villes et ses villages et j'ai toujours évité Casa la trouvant trop européenne, trop grande, trop "comme chez nous". Merci de nous la présenter sous un autre jour plein de charme.
Répondre
M
Merci Alain. Moi qui suis un amoureux de l'Art-Déco" je suis émerveillé par cette fusion déco arabe + art-déco.
Répondre
C
Belle promenade dans ces magnifiques architectures.
Répondre
M
Cher Alain, c'est toujours avec grand plaisir que nous partageons ton regard sur le Maroc.. Casa, c'est la ville que je connais le mieux et j'ai bien l'intention d'y retourner .. malgré tout.. La nostalgie est toujours là, grâce à tes merveilleuses images. Minouche
Répondre
G
Merci Alain, <br /> De nous faire partager la beauté et la grandeur de l'héritage architectural laissé par la France dans certains pays d'Afrique entre les deux guerres. Oui, un bien bel héritage...
Répondre