Cadrans solaires du Loir et Cher

18 Octobre 2012, 15:30  -  #Gnomonique

  Loir & Cher a

 

 Quelques cadrans solaires du Loir & Cher

 

Au cours de notre périple dans ce beau pays de Loire, quelques escapades m’ont permis de compléter ma collection iconographique  “gnomonique”. D’autres cadrans sont encore à découvrir dans cette région doté d’un très riche patrimoine architectural.

          -  A BLOIS, tout d’abord, avec Minouche et Catherine, en pénétrant dans la cour de l’Hôtel de Ville, près de la cathédrale, nous avons pu découvrir ce magnifique cadran, en équerre, peint sur deux murs. Il donne les heures de 10h à 15h en fonction de l’époque de l’année (époque caractérisée par les signes du zodiaque) de plus, une “Méridienne” (courbes en 8) précise l’heure de MIDI, toujours en fonction de la période de l’année.

Il comporte 2 devises: “DUM TEMPUS HABEMUS OPREMUR BONUM” que vous avez pu traduire par : “Pendant que nous avons le temps, faisons le bien” et “TRANSIT HORA OPERA” c’est à dire: “L’heure passe, les actes restent”.

 

- A MONTOIRE-sur-le-LOIR, sur la place G. Clemenceau (où nous nous sommes retrouvés) ce très beau cadran, très déclinant du matin (il est orienté à l’est et donne les heures jusqu’à midi/13h. Cette maison dite “du cadran solaire” est un vieil hôtel du XVIème siècle.

Sous Louis XIV cet hôtel s’appelait alors l’hôtel “des Trois-Rois”, son propriétaire enviait son voisin immédiat Fredureau qui, grâce à la protection du Roi, jouissait de la fonction de “Bailli de Montoire”. Aussi le jaloux propriétaire fit inscrire sur son cadran, cette devise latine " HIC NEC IVRA IVVAT MERITIS ACQVIERERE NAM MALIS ORITVR SOL PARITERO BONIS » ce qu’on peut traduire par " Ici bas, rien ne sert d'acquérir des droits certains par ses mérites, puisque le soleil (le roi) luit aussi bien pour les méchants que pour les bons”.

 

- Toujours à MONTOIRE-sur-le-LOIR, dans la cour de l’hôpital Antoine MOREAU (oui, oui ...) 2 cadrans peints, un pour le matin à gauche et un pour l’après-midi à droite avec comme ces devises à méditer: “NOS JOURS PASSENT COMME L’OMBRE” et “SOIT PRÊT POUR LA DERNIÈRE”.

- A VENDÔME, grâce à un petit détour, proposé par Rosine, nous jetons un rapide coup d’oeil à l’Abbaye de la Trinité (Abbaye fondée en 1034 par Geoffroy Martel, Comte de Vendôme).

Sur les contreforts du cloître de l’abbaye, dans la cour intérieure, on peut découvrir (non sans mal) les vestiges de 8 cadrans solaires. Un seul, sur le 5ème contrefort est encore complètement visible. C’est un cadran dit “canoniale”, semi-circulaire, gravé sur pierre. Le style est absent.
Ce type de cadran s'est surtout développé au Moyen Âge sur les murs des églises.

Sur ces cadrans canoniaux, le style est horizontal et les lignes indiquent les heures de prière (prime, tierce, sexte, none, vêpres).
La ligne horizontale correspond au lever et au coucher du soleil.
La journée est partagée en 4, 6, 8 ou 12 parties.

 

Christian Moreau

 

 

C

Oui, Gérard, on trouve sur l'île de Ré de nombreux cadrans solaires dont certains assez anciens
Répondre
G

Oui, l'érudition de Christian est fascinante et nous sommes chanceux de découvrir grâce à lui un domaine culturel peu commun. Cette gnomonique me fais souvenir d'une chose: quand j'étais ado,
nous allions en famille en vacances à l'île de Ré, et à cette époque là les Rétois utilisaient l'heure solaire dans la vie de tout les jours. Les cadrans doivent foisonner là-bas je suppose.
Répondre
M

Ah oui , Christian tu nous a conduit à Blois dans un labyrinthe en prenant des sens uniques !! on tournait en rond ... pour trouver ton cadran "en angle" ça valait la peine ... et tu
nous apprends encore des choses aujourd'hui. ..   Encore de belles images pour ta collection...iconographiques ..oui c'est ça. Trop fort le Cricri... Bel article et belle présentation.
Minouche
Répondre