Monsieur Willy Ronis, à la Monnaie de Paris

22 Avril 2010, 20:33  -  #Expositions

WRonis

  

Hommage à Willy RONIS

 par Christian Moreau

Né en 1910 au pied de la Butte Montmartre, Willy Ronis est décédé en septembre dernier. Pour son centenaire, il aurait aimé une grande exposition.

Le « Jeu de Paume » et la "Monnaie de Paris" lui rendent hommage en exposant

du 16 avril au 22 août 2010,

150 photographies réunies sous le titre :

 

" Willy Ronis, une poétique de l'engagement" .

 

  Médaille 1

  

  Pour l'occasion 5000 médailles ont également été frappées

par la Monnaie de Paris.

   

           


           

 

  WRonis 3

 

 

Pendant que Christian m’envoyait les infos précédentes, nous étions Dany et moi à Paris pour découvrir les photos de Willy Ronis. Dans l’hôtel de la Monnaie, sous les dorures, le Ministère de la Culture rend hommage à Monsieur Willy Ronis, homme de gauche et grand humaniste.

Public très nombreux, silencieux penché sur les tirages, dans les craquements des vieux parquets. Cette expo est magnifique, il faut absolument y aller pour ceux qui peuvent venir à Paris.  

Homme très organisé, W.R notait sur des carnets les circonstances et hasards de ces photos, avec ces fiches qui accompagnent  de nombreux tirages il nous fait partager ses rencontres.

  

Willy Ronis -CV livre-bl

 

  Le catalogue de cette expo N&B est remarquablement imprimé,

format 26x32 cm, 190 pages. 35 € .

 

 


 

   

  Jcd WR RD

  © Jean Claude Dewolf / 1992

 

   Un cadeau de mon ami Jean-Claude Dewolf ,

ce moment unique,

un portrait de Robert Doisneau et de Willy Ronis

 réalisé lors d'une fête au Studio des Plantes en 1992.

 

Philippe Pons

 

 

michèle chevallier 30/04/2010 09:38



Qu'elle est jolie cette photo "nu provençal" quelle émotion elle suscite par sa simplicité et sa tendresse. J'ai encore le temps d'y aller  à cette expo (jusque fin août) .  Je
connaissais un peu Willy Ronis lorsqu'il était à " La Ruche" sorte de groupement d'artistes dans un lieu privilégié.. Mais ces belles images de Paris ou de personnages n'existent plus
aujourd'hui. Suis un peu nostalgique .. un peu triste . c'est fini tout ça, c'était plus beau avant ....? j'ai la même impression sur Doisneau...


 Quand à la photo de Jean Claude de Wolf : j'adore ! c'est tout ce que j'aimais faire en pub : la maîtrise de la mise en scène, l'éclairage le fond, tout bien préparé, tout construit rien
laissé au hasard. les sujets( même vivants) comme des natures mortes. Moi aime bien.


Merci pour le scan du ticket d'entrée, mais tu gardes tout Philippe! (ou Christian) tu es incorrigible, c'est pour ta collection? ..  Bravo à vous deux :bel article


Minouche


 



Christian 27/04/2010 23:35



Beaucoup d'émotions tout au long de ce "parcours" au cours duquel nous découvrons ces photos, dans la suite des salons lambrissés de l'Hôtel des Monnaies. Instantanées fortuites ou photographies
"prévisualisées", W. Ronnis avait la mémoire de toutes ses photos et il nous en explique quelques unes pour notre plus grand bonheur. Du "Nu provencal" (photo de l'affiche, une des plus connues)
il disait: "la destinée de cette photo m'étonne encore...". Quel photographe, ne s'est pas, un jour, comme lui posé cette question: "Suis-je un voyeur ?". Et encore cette reflexion à méditer:
"l'auteur n'est pas toujours le meilleur juge de ce qu'il produit". Des photos de Paris et d'ailleurs, des visages figés dans leur joie, leur méditation ou leur douleur, des moments d'intimité,
des "Nus" aux cadrages inattendus, une très belle exposition à voir et à revoir.