Le dernier labo Kodachrome

31 Mai 2011, 13:10  -  #Le recoin de Goldberg

linkkodakrome 

  

Le dernier laboratoire au monde qui développe encore le Kodachrome va arrêter de traiter le film fin décembre 2011.

Le temps presse pour les fans du Kodachrome. Après le 31 décembre il sera trop tard pour faire développer ce film couleur diapositive mythique. Un seul laboratoire au monde peut encore traiter le Kodachrome et sa chimie complexe. A Parsons une petite ville du Kansas. Le Kodachrome, la luminosité des diapositives, les couleurs éclatantes : ce film, lancé en 1935, a été le plus vendu au monde. Kodak a arreté de le produire l'année dernière. Dwayne's photo a récupéré les dernières chimies nécéssaires pour le développer. Du coup les petites pochettes jaunes affluent du monde entier à Parsons. Jusqu'à 2000 par jour.

Tant de photographes ont célébré le Kodachrome : William Eggleston, Guy Bourdin, Nan Goldin... Et puis les amateurs éclairés et les inoubliables soirées diapos. Dwayne's ne va pas fermer ses portes. Il va continuer à développer les films argentiques des autres marques. Encore pour combien de temps ? Impossible à dire... Rangé dans un frigo chez Dwayne's photo, le dernier kodachrome vierge attend son heure. Le 31 décembre à midi, ce sera fini...

 

Pour voir le reportage d'olivier Mirguet diffusé par Arte, cliquer sur la photo.

 

Merci à mon ami photographe Patrice Sornin pour cette info. 

Philippe Pons

 

 

 

 

 

 

 

 

K64 02/06/2011 17:59



Dwayne's ne traite plus le kodachrome depuis le 31 décembre 2010 et non pas 2011, Krystal de ce petit labo du Kansas me l'a reconfirmé aujourdhui, 2 juin 2011. No miracle...



Philippe Pons 02/06/2011 18:11



Merci pour votre message, hélas anonyme... ce qui normalement entraine sa suppression.



Guy 01/06/2011 02:46



Salut Philippe.


Cela me rappelle des souvenirs. J'ai travaillé sur la grosse développeuse de Kodak a Coburg Melbourne. Aussi je travaillais a la fabrication d'un emulsion noir et blanc qui fabriquee exclusiment
en australie pour le reste du marché mondial.Les films kodachrome 24x36 étaient joints. nous developpins environ 500+ films par bobine.


Les ciné films kodrachrom , je me rappelle la petite épong


Salut Philippe.


Cela me rappelle des souvenirs. J'ai travaillé sur la grosse développeuse de Kodak à Coburg Melbourne. Aussi je travaillais à la fabrication d'une émulsion noir et blanc qui était
fabriquée exclusivement en Australie pour le reste du marché mondial. Les films kodachrome 24x36 étaient joints. Nous développions environ 500+ films par bobine, et une bobine prenait 3h + si je
me souviens. Cela marchait 24/24 et nous développions pour tous le Pacifique.


Les cinés films kodachromes, 16 mm, je me rappelle la petite éponge de développeur noir et blanc pour développer la piste acoustique en premier, et les systèmes antistatiques des
enrouleuses super-rapides avec avant la vaporisation au formole.


 


e de developpeur noir et blanc pour developper la piste accoustique en premier, et les systemes anti-statiques des enrouleuses avec avant la vaporisation au formole



Philippe 01/06/2011 09:43



Merci Guy pour le rappel de tes souvenirs chez Kodak.  Tu as du avoir un souci d'envoi car certaines phrases sont en double, je n'ai pas la possibilité de modifier un commentaire, et
heureusement pour la liberté de parole...