Le Varan de Gégé

29 Juillet 2009, 22:03  -  #Un Jour - Une Image


null

Ⓒ Gérard Petiot -2009- Panasonic LUMIX FX3

Voilà un individu qui a pris l'habitude de traverser furtivement mon jardin chaque après-midi!

Alors aujourd'hui, je lui ai demandé de me faire un beau sourire pour le Blog.

Mais à la façon dont il gonfle son cou et se dresse sur ses pattes, il n'a pas l'air d'apprécier que je l'aie surpris dans sa promenade.

C'est un jeune varan de 70cm de long qui a des chances de grandir jusqu'à 2 mètres en quelques années.

Des questions?

Gérard





Gérard Petiot 08/08/2009 03:54

Réponse au commentaire No. 2 de Christian: La faune et la flore du coin sont d'une grande richesse. Je ne vous ai pas encore tout montré ce qui vit ou passe autour de ma maison et dans le petit jardin. Il y a beaucoup d'oiseaux. Il va me falloir un télé, le petit Lumix ne suffit pas. Je fais aussi des petits clips vidéo que vous verrez dans le blog quand je saurai les préparer et les envoyer. C'est dans mon iPhoto Apple. Tout ça sans quitter ma terrasse... et je n'ai pas encore abordé la faune des Homo sapiens... patience. Gérard

Gérard Petiot 08/08/2009 03:41

Réponse au commentaire No.1 de Minouche: Ce varan est plutôt un charognard qui mange tout ce qu'il trouve, mort ou vivant, poisson, viande, insectes, mollusques. Il sait aussi grimper aux arbres pour dénicher les oeufs ou les oisillons. C'est ainsi que je sais quand il arrive dans mon secteur: à son approche, un couple de Mainates donne l'alarme et volette au dessus de lui en lançant un cri d'alarme particulier et en piquant sur lui pour l'intimider (il s'en fiche). J'ai alors le temps de sortir mon appareil photo et les Mainates me montrent où il est. Quand on se trouve nez à nez, le plus effayé des deux, c'est lui... il se carapatte. Pour se défendre s'il se sent coincé et en danger, il peut lancer sa longue queue comme un fouet et ça peut faire très mal s'il touche. En même temps, il lance un avertissement sonore en soufflant la gueule ouverte. Sa morsure n'est pas venimeuse, mais sa gueule est pleine de bactéries qui peuvent provoquer des infections très graves. Il est très commun dans les zones urbaines de Malaisie, dans les profonds caniveaux, drains, étangs et nage et plonge admirablement bien. Gérard

Christian MOREAU 30/07/2009 09:49

Bien, moi qui pensais qu'il n'y en avait que sur l'île de Komodo ..., je préfère ton Patchyteria dimitria ! Il y a quand même de drôles de bestioles sur ton île... et je crois que là bas, j'aurais toujours un appareil photo à portée de main.Merci Gérard de nous faire partager ton univers zoologique.

michèle chevallier 29/07/2009 23:51

Un peu intimidante ta bêbête. ... mais j'aime toutes les bêtes. Que mange ce varan ? rencontre peu commune pour nous . bravo Gérard pour cette photo et tes aventures bien rédigées. c'est mon 1er commentaire : soyez généreux ...