Francis JALAIN - Tirages FRESSON (4)

par Denis Carel / Philippe Pons  -  22 Février 2021, 17:08  -  #2021, #Tirages FRESSON

   

   Né en 1945 à Paris, Francis Jalain est un photographe autodidacte. C’est en 1965, comme assistant de mode et publicité, que Francis entre dans le monde de la photographie. il se lie d’amitié avec la famille Plossu, ses premiers revenus lui permettent de mettre de côté quelques économies. Cela tombe bien ! L’esprit d’aventure est dans l’air du temps, stimulé entres autres les conférences « Connaissances du Monde » Mais surtout l'univers de la mode, la publicité et les studios ne lui conviennent plus du tout ! il veut découvrir le monde avec la photographie et le reportage.

   C'est sur la trace des photographes grands reporters, marqué par la figure emblématique de Roland et Sabrina Michaud (1930-1920) dont les Éditons Hachette Réalités justement font l’écho par la publication en 1970 de leur premier livre de jeunes parents voyageurs, que Francis part en 1971, avec une vieille 203, pour l’Afghanistan et produit une belle moisson d’images argentiques en Kodachrome visible à son retour.

 

 Sur la route de Kaboul - Afganistan - 

   Francis présente son travail aux galeristes et diverses rédactions. Hélas, grosse déception, de l’Inde à l’Asie, l’orientalisme est à la mode et les officines sont saturées d’images similaires. Il est même parfois reçu avec une certaine désinvolture ce qui le blesse : « Seules », constate-il , « percent dans ce milieu les personnalités relationnelles bien introduites ou qui font partie d' un réseau ».  Ce n’est pas son cas. Francis n’a pas non plus la chance d’être rentier. Il ne peut donc que compter sur lui et doit aller chasser sur d’autres terres.

 

 Saint Maximin /Place de la basilique - 1975 - tirage quadrichromie 40x60 par l'atelier Fresson

    Justement lors de ses récents contacts, il comprend que la France profonde, celle du terroir, des hommes, des villages, des pays, des vignobles et autres forêts est en mutation profonde avec peu de photographes pour en témoigner.

 

   Sault / Vaucluse  - 1976 –  tirage Fresson quadrichromie 40x60

   Pourquoi aller chercher au-delà des mers ce qu’il a sur place … ou presque ? Il a trouvé sa clientèle et son champ de prédilection : « La France » et devient photographe indépendant.

 

   Gironde -  1978 - tirage quadrichromie 40x60 par l'atelier Fresson

   La météo française par essence capricieuse n’est pas celle de l’Orient généralement au beau fixe, d’où la difficulté de capter le bon paysage, la bonne scène et la bonne lumière au meilleur moment. Qu’à cela ne tienne ! Malgré son budget réduit, il trouve le moyen de convertir un utilitaire en camping-car aménagé pour la photographie. Tout cela jusqu’en 1999, avec ou sans commandes, il lui faut souvent anticiper, en noir & blanc comme en couleur. Francis va ainsi sillonner la France de long en large, et produire des reportages d’illustration pour les magazines, maisons d’édition et les agences de photographes jusqu’à sa « sédentarisation » aujourd’hui à Cotignac (83), son QG opérationnel. 

 

 Lac Léman -  1975 - tirage quadrichromie 40x60 par l'atelier Fresson 

     Parallèlement, dès les années 1990 au sein de l'association A.P.A. animée par Pierre Brochet, Francis se passionne pour les Procédés Photographiques Alternatifs. Toutefois, la finalité des membres lui apparait bien vite comme limitée à la seule maitrise d’une technique en oubliant l’image, dernière servie. Il reste sur sa faim.

 

 Meuse -  1974 - tirage quadrichromique 40x60 par l'atelier Fresson

   Au printemps 1995, en démarche inverse pour pallier ce manque, Francis crée avec Martin Becka et Martial Verdier l’association Hélios ; son but : créer, expérimenter, Et surtout enseigner la pratique technique véritable des procédés proposés, tout en maîtrisant et en respectant les approches créatives variées qui doivent être impérativement au service de l’image. Ses membres d’alors ont déjà derrière eux un long parcours consacré aux procédés photographiques historiques. Hélios devient ainsi de 1995 à sa date de dissolution 1998 un lieu privilégié de rencontre entre la création contemporaine et les techniques photographiques méconnues.

 

  Couleur d'automne dans une culture d'arbres fruitier – 1973-   tirage quadrichromie 40x60 par l'atelier Fresson   

   Les premières recherches artistiques de Francis remontent à 1972 et sa première exposition en 1976 avec la série : "Drôle de famille" éditée par les éditions Contrejour.

 

   

   C’est dans le cercle professionnel de la mode en 1969 qu’il découvre l'existence de l’atelier « Fresson » chez qui il fait réaliser quelques superbes tirages, sans en devenir un inconditionnel, car les techniques à l'époque foisonnent de toute part.

 

   Jardins du Château de Villandry en hiver -  1974 -  Tirage quadrichromie 40x60 par l'atelier Fresson

   Lors de notre entretien récent avec Philippe, Francis s’en est expliqué ; « certes, il existe des tireurs de notoriété publique comme Jules Steinmetz chez Publimod aux talents exceptionnels. Mais comme beaucoup de photographes désirent pratiquer avec eux des tirages parfaits, soit par effet de mode, soit pour rassurer les commanditaires, les tirages réalisés, tout aussi beaux et irréprochables soient-ils, viennent tous à se ressembler, d'où une certaine dépersonnalisation créative de l'auteur de l'image ».

 

   Bouches-du-Rhône  - 1977 - tirage quadrichromie 40x60 par l'atelier Fresson

   Ce n’est pas ce que souhaite Francis autant par honnêteté intellectuelle que par fidélité à son intuition esthétique initiale du moment de la prise de vue. Ce qu’il désire avant tout, c’est de retrouver la même émotion esthétique intacte dans le tirage définitif.

 

    Donzy / Nièvre - 1975 -  tirage quadrichromie 40x60 par l'atelier Fresson

   Bien conscient qu’on n’est jamais mieux servi que par soi-même, c’est ainsi que Francis est resté autant que possible tout au long de sa carrière le tireur attitré de son propre travail ! Et dans son propre laboratoire qu'il utilise toujours maintenant.

 

Herbes sauvages – 1989 - tirage au charbon 31x31 par l'atelier Fresson

« Tout au long de ma vie de photographe professionnel » confiait-il lors d’un entretien avec la presse, «  je n’ai cessé de garder un œil pour construire une œuvre artistique inspiré par la beauté, la poésie, le silence, la lumière et l’humour ».

 

  Extrait de la série : "Les Envahisseurs" - 1973 - tirage au charbon 34x50 par l'atelier Fresson

   Bien qu’en cessation d'activité depuis 2007, Francis dans cette continuité se consacre uniquement à la photographie artistique argentique et numérique visible sur le site : www.france-photos.com

 

 

 

Couverture du livre édité par Marval- Anne Cartier Bresson ,  le Vocabulaire technique de la photographie 2008

 

 

 

Herbes sauvages dans le Vexin français - 1984 - tirage Fresson 31x32

 

     

 

  Couverture du livre Photo _poche édition actes Sud, l'objet     photographique une invention permanente

 

 

 

Cimetière de la basilique de Lisieux  - 1984 - "A la santé du père Noël" photographié à partir d'un arbre "Sycomore" .  Tirage au Charbon teinté ( bleuté ) 25x26 exécuté par l'atelier Fresson

 

C
Encore une fois superbe. J'ai un faible pour "Meuse 1974". Cela me rappelle l'ambiance de la rivière dans "La nuit du chasseur".
Répondre
Encore un bel article qui donne la part belle aux tirages des ateliers Fresson.
Je n'ai encore jamais eu l'occasion de voir des tirages Fresson originaux et à mon avis, compte tenu du contexte actuel, ce n'est pas demain la veille du jour ou cela me sera possible. Alors, quel livre me conseillez vous d'acheter pour que je puisse avoir une approche aussi fidèle que possible des spécificités de cette technique artistique ?
Encore bravo pour la précision et la documentation de vos articles.
Répondre
Bonjour Jacques et Claude, merci pour vos messages très positifs. J'ai eu l'occasion de pouvoir approcher des tirages Fresson de Bertrand Hugues dans une galerie en Décembre ( article à venir) , difficile à décrire ... Concernant les livres, pour préparer les articles de notre blog, le Père Noel m'a apporté 2 livres de Bernard Plossu : Tirages Fresson ( le dernier publié) et Western Colors , pour Didier Ben Loulou je viens d'acheter Didier Ben Loulou texte de Jacques Py, je te recommande ces livres. Sur sa page FB, Didier met en ligne des photos Fresson très régulièrement. Il est dommage que Francis Jalain habite si loin de toi, car je pense que vos expériences sur les procédés alternatifs vous permettraient de jolis échanges. A + pour d'autres articles . Ph P