Les baleines au Pays Basque

par Gérard Laulhé  -  7 Octobre 2019, 15:35  -  #Découvertes, #Nos Rencontres

Illustration © Gérard Laulhé

 

On dit que ce sont les vikings qui ont appris la chasse à la baleine aux basques après leur arrivée à Bayonne en 814, et la prise de la ville. 

Il a été trouvé un document  mentionnant que des Vascons ont suivi la côte vers le nord, ont contourné l'Armorique, sont entrés dans la baie de la Seine et ont livré de l'huile de baleine  (10 Tonnes ?) à l'Abbaye de Jumièges et cela en l'an 670 !

Plus tard les bateaux basques s'inspirèrent des bateaux drakkars ou snekkers scandinaves pour faire les « cocas » ou « tingadilles », 20m de long sur 6 de large, avec 1 voile et un château de poupe pour le harponneur.

Baleine et Cachalot , illustrations © Gérard Laulhé - fond ©Philippe Pons

 

Les pêcheurs basques chassent la baleine franche (ou baleine des basques), puis le cachalot qui fréquentent la côte.

Des tours sont élevées, les « altayes », d’où des guetteurs signalent l’arrivée des cétacés en allumant des feux ou en sonnant de la cloche.

Aussitôt sortent du port de petites embarcations avec quelques rameurs, un maître de chaloupe et un harponneur.

Illustration National Geographic

 

Quand la baleine blessée par de nombreux harpons, et après plusieurs plongées se calme, elle est ramenée au port et là commence le dépeçage, pour récupérer les fanons, le lard, sa viande, dont la langue, le morceau de choix, est réservée à l’évêque.

 

Baleines chassées :

 Baleine franche Eulabaena glacialis ; balaena Biscayensis (sardako balea )

15 m  env.40 T.

Cachalot odontoceti ( à dents) phyreter macrophalus

15/20m  30 à 50 t. vie 50/70 ans plongée 15 à 60 min.

 

 

1098 : première corporation de baleiniers « whalemen »

1412 : premiers bateaux partant de Bayonne pour Terre-Neuve

1515  Capbreton est accusée de chasser la baleine par Biarritz, Bidart et ST Jean de Luz , alors qu’elle n’a seulement que le droit de dépecer les baleines échouées .

Saint Sébastien n’avait pas le droit de fondre la graisse dans la ville.

Le capitaine Sopite un basque de Ciboure invente le procédé pour faire fondre la graisse sur les baleiniers, d’où un gain de temps.

BAYONNE - Musée Basque - Cote et vertèbre de baleine - Harpon- ©Philippe Pons

 

Les pêcheurs poursuivent les baleines vers les Asturies et la Galice. Puis la baleine se raréfie et les pêcheurs doivent s’aventurer vers le Grand Nord et le Spitzberg.

La dernière baleine est chassée en 1901 face à la baie d’Orio, le squelette est visible à l’aquarium de San Sébastien.

 

Crampotte- Port de BIARRITZ - © Philippe Pons

 

 

Adaptation des mammifères marins à leur milieu

 

Ils ont une forme hydrodynamique bien adaptée à la nage et plongée.

Le cachalot  à queue large  nage lentement plonge à 2/3000m pour capturer les calmars géants, respire par un seul trou de narine.

En plongée son larynx se ferme par un sphincter, la cachalot ne subit pas la pression de l'eau, ses tripes (env.190 m)  x 15 fois sa longueur  compressent les poumons, et l'air est stocké  dans les os, muscles.

Protégé du froid par une couche de lard de 20 cm.

Son cerveau contient 2 tonnes de spermaceti.

Mort le cachalot flotte ; la baleine franche  se nourrit dans les eaux froides mais met au jour le baleineau dans des eaux chaudes après une gestation de 11/12 mois puis elle le nourrit pendant 10 mois par 180 litres de lait/jour ; la baleine ne se nourrit pas pendant ce temps et puise son gras dans le squelette, les os très spongieux accumulant le gras.

Une baleine de 130 Tonnes met 2 ans pour récupérer son gras.

En plongée elle expire en 2 sec.et aspire en 2 sec. 2500 litres d'air  accumulés dans les muscles, le poumon ;  le cerveau, la moelle épinière ; elle respire avec 2 évents qui en plongée sont obturés par des bouchons nasaux.

En plongée à3000m la pression est de 300 atmosphères.

Les cétacés n'ont pas de cou, 7 vertèbres cervicales  et de nombreuses vertèbres dorsales et une longue queue. (600/700 K pour une baleine)

Gérard Laulhé

Illustration © Gérard Laulhé

 

 

Couillaud hélène 11/10/2019 22:15

Merci Gérard pour ton article ! ! Moi aussi je suis très heureuse de t’avoir retrouvé !!

michele chevallier 09/10/2019 09:23

Bravo Gérard, pour ce descriptif très intéressant qui complète notre visite au Musée Basque. Où nous t'avons d'ailleurs retrouvé avec grand plaisir. C'était sympa de t'avoir revu avec Danielle au Belambra . Finalement je suis heureuse de savoir que la pêche à la baleine s'est arrêtée en 1901... en France du moins... car cet animal est fort sympathique . Amicalement Minouche

‹(°¿°)› Jacques Masse 08/10/2019 08:52

Merci Gérard pour ce complément d'informations, très bien documenté. Heureux de t'avoir retrouvé et j'espère que nous aurons l'occasion de te revoir lors de nos prochaines rencontres.
Amitiés. ‹(°¿°)› Jacques Masse

Gerard Petiot 08/10/2019 06:41

Salut Gérard, comme on dit ici : " Long time no see " , ça fait longtemps... Tout ce temps, tu étais en apnée en eau profonde ? Merci pour ce chouette document. Très intéressant.