Réponse CHARAD-FOTO n° 1 : Un obturateur qui ne manque pas de souffle !

par Denis Carel  -  20 Février 2019, 11:52

Voici le complément d'information sur cet obturateur qui ne manque pas de souffle !
Le système, ingénieux, retenu ici repose sur les technologies de pointes de l’époque. Il s’agit de l’un des tous premiers obturateurs électromécaniques, à réglage automatique d’exposition, obturateurs basés sur un dispositif pneumatique associé à une cellule photovoltaïque au sélénium, ici en exemple celui de la famille des appareils photo instantanée Polaroid J66 des années 1960 pour films en rouleaux Série 40.

Principe :


Le déclenchement se fait en deux temps :
1/ Le déclencheur déplacé manuellement et maintenu à fond vers le bas (position portrait) comprime le présent soufflet tout en libérant un dispositif à lamelle rigide de cuivre laminé dotée d’une fente progressive savamment calculée remplaçant la traditionnelle aiguille de tout bon galvanomètre ; la lamelle mobile s’auto positionne à la bonne largeur de fente en fonction de la lumière incidente captée par la cellule.
2/ La prise de vue s’effectue lors du relâchement du déclencheur (attention à ne pas bouger !) : Le premier volet libère alors le trou d’ouverture, plus ou moins rapidement refermé par le deuxième volet selon la vitesse de récupération du soufflet lequel ‘’se regonfle’’ par inspiration d’air jusqu’ à sa forme initiale, ceci en fonction de l’écartement de fente sélectionné. C’est simple et efficace.


A noter que le verrouillage de la lamelle au repos assure l’immobilité du cadre du galvanomètre, pièce au demeurant fragile et sensible aux chocs. Un équilibrage délicat du cadre par contrepoids est requis pour garantir la bonne position de référence du cadre en prise du vue horizontale (paysage) ou verticale (portrait).
L’obturateur était équipé d’une douille pour une ampoule flash magnésium.
Sur ce principe, plusieurs variantes d’obturateurs pour appareils pour films en rouleaux ont été réalisées.

Photo Philippe Pons / graphisme JO Henz - Dans les années 70, j'avais Polaroid comme client.
Verso du dépliant
Merci à Geneviève, Hans dans le parc, et Dany pour leur participation bénévole ....

Avec la disponibilité ultérieure des premiers transistors et des cellules photo-résistantes au sulfure de cadmium (années 1963 et plus), une nouvelle génération pionnière d’obturateurs Polaroid devait être mise sur la marché en particulier pour l’équipement dans les années 1963-77 des appareils photo instantanée grand public série 100 (et suivantes) pour film-pack 8,5 x 10,8 cm ; cette gamme devait être suivie plus tard par la gamme grand public Série 80 pour film-pack 8,3 x 8,6 cm, tout ceci en chevauchement de gamme avec la plateforme technologique du système SX-70 des années 1971-80, révolutionnaire alors.

Denis Carel

 

Et pour ceux qui veulent en savoir encore +

Site Polaroid Passion
Wikipedia

 

P
Je découvre moi aussi ce type d'obturateur. Merci Denis pour la clarté des explications. Le Dr Land et ses équipes ne manquaient pas d'imagination et de savoir faire...
Répondre
J
Mon cher Denis, tu n'a pas volé ta position de "Major de promotion". Ton article est remarquable mais dépasse de loin ma faculté d'assimiler de tels explications techniques.
Mais bravo pour dette remarquable démonstration
Répondre