STENOMANIA par Jacques MASSE ‹(•¿•)›

8 Juin 2017, 21:34  -  #Les Collectors

   Mon intérêt pour tous les procédé de photo alternative m'ont conduit à m'intéresser de prés au Sténopé. Après avoir passé toute ma vie à rechercher les objectifs les plus performant pour mes prises de vues, j'ai décidé d'expérimenter la photo sans objectif.

J'ai d'abord construit un premier appareil à sténopé permettant d'accepter des châssis 8" x 10" ( 20x25 cm ) que je charge avec le papier Harman positif direct de chez Ilford. Cela permet d'obtenir directement après développement une image positive originale de belle dimension. Pour l'instant, je développe avec du révélateur standard, mais la prochaine étape, beaucoup plus éco-responsable sera de développer au "Cafénol", un révélateur alternatif à base de café soluble ... Je vous tiendrais au courant.

 

Le pinhole ( littéralement trou d'épingle ) de ma chambre 20x25 fait 0,37 mm de diamètre et son tirage est de 100 mm, ce qui correspond à une focale équivalente à un 13 mm en 24x36 ! Ouverture relative correspondant à un diaphragme de f:270.

Ci dessous 2 exemples de captures faites avec ce matériel. La sensibilité du papier Harman étant de 4 ISO (eh oui) les temps de pose en plein soleil sont de l'ordre de 90 secondes ! Sur la photo de l'église de mon village, le filé des nuages en déplacement a donné un magnifique effet d’aurore boréale.

 

Ma maison.


​Ma deuxième réalisation à été le détournement un vieil appareil 6x9 PHOTAX des années 50. Je l'ai totalement décapité de la proéminence hélicoïdale qui comportait l'objectif pour lui adapter un pinhole de 0,26 mm de diamètre situé à 40 mm du plan de la pellicule (équivalent à un 15mm en 24x36). Ouverture relative correspondant à un diaphragme de f:154. J'utilise de la pellicule en bobines 120 Fuji Provia100. Ce film ayant la particularité d'être un des seuls à ne pas présenter d'effet d'écart de réciprocité ( Schwarzschild pour les intimes ).

 

Voici quelques résultats réalisés sur le port de Regnéville à l'occasion d'une marée de 110.​

 

 

Ma dernière ​transformation à consisté au simple détournement d'un vieux box IMPERIAL des années 30 dont j'ai simplement remplacé l'objectif par un pinhole de 0,42 mm de diamètre. Il est situé à exactement 118 mm du plan de passage de la pellicule ce qui correspond à une focale de 70mm en 24x26. Ouverture relative correspondant à un diaphragme de f:281.

 

 

Voici quelques résultats :


​La diapositive Fuji Provia100 ayant une sensibilité de 100 ASA les temps de pose en plein soleil avec le Photax sont de l'ordre de 2 secondes (j'envisage d'adapter un filtre gris neutre pour avoir des temps de pose plus longs) et de l'ordre de 10 à 15 secondes avec l'Impérial.

 

 

Vous avez là en primeur mes tous premier essais, mais j'envisage maintenant de réaliser des prises de vues mettant à profit les avantages du procédé ( très grand angle de prise de vue pratiquement impossible avec une optique, profondeur de champs infinie ) ainsi que ses défauts ( temps de pose très long, vignetage important, netteté approximative ).​

Je vous tiendrai au courant ...

‹(•¿•)› Jacques

 

 

Le 10 Juillet 2007, déjà 8 ans ou presque…, Jacques Masse me faisait parvenir le premier article de ce blog : LEICAMANIA.
Après ses photos aériennes réalisées depuis un cerf-volant, Jacques va encore vous surprendre et vous étonner avec les 3 sténopés qu’il vient de fabriquer.
Un grand merci :
- à tous les amis qui suivent ce blog de la dernière promo « Vaugirard » avant le passage au BTS, 61900 visites pour consulter les 868 articles mis en ligne,
- et bien sûr à tous les contributeurs qui partagent leurs images et leurs histoires pour alimenter ces pages.
Philippe Pons

Escaudemaison 27/06/2017 15:26

Jacques,il semblerait que la"caméra obscura"serait donc l'ancêtre de l'invention de la photographie,et le "Stenope" un héritier de la "caméra obscura" à la différence que celle-ci fonctionnait en absence de lentille et de surface sensible photographique.C'est d'ailleurs ce procédé qu'utiliserent certains peintres tels que Vermeer, et les peintres vénitiens Guardi et Canaletto au XVII° siècle et leurs célèbres panoramas de Venise. Jacques ce petit commentaire plutôt anecdotique n'a aucune prétention technique surtout face à tes explications détaillées et éclairées.Au Museo Correr de Venise,est exposée une chambre optique utilisée par Canaletto pour établir ses croquis avant de les reporter dans son atelier

Denis Carel 17/06/2017 18:45

Merci à Christian de m'avoir signalé par mèl privé cet article de Jacques, avec tout le plaisir de le retrouver sur ce blog avec toute sa pèche créative d'origine.. Il faut certainement beaucoup de patience et de persévérance pour mener à terme tous ces essais en argentique noir et blanc et couleur aujourd’hui, ne serait-ce que pour se procurer les émulsions. En tout cas, les résultats sont là. ...
La question est de savoir s'il est possible d'améliorer le piqué et jusqu’à quelle limite. J'avais oui dire qu'il était possible de réaliser un trou quasi parfait avec des lames type Gilette positionnées autour d'une pointe d'épingle, en chevauchement comme un diaphragme à lamelles?.
Denis.

‹(°¿°)› Jacques 18/06/2017 09:58

Merci à tous pour vos commentaires élogieux.
Contrairement à ce que certains supposent, les résultats obtenus et publiés sur ce blog ne sont pas l'aboutissement de longs essais et talonnements. Ceux d'entre vous qui auront la curiosité d'approfondir leurs connaissances concernant le Sténopé, consulteront le site de Thierry Gonidec http://www.stenocamera.fr/ qui dévoile toute sa science sur le sujet et qui est à ma connaissance le seul en France à savoir réaliser des pt'its trous d'une très grande précision. Je lui ai acheté mes 3 « pinholes ». Connaissant la sensibilité de chaque émulsion et l'ouverture relative du « pinhole », il suffit d'un simple posemètre pour déterminer le temps de pose avec précision (J'en ai trouvé un super sur Android qui prends en compte les sensibilités les plus extrêmes ainsi que des ouvertures relatives qu'on ne rencontre pas sur les systèmes optiques.
Concernant le papier Harman Positif Direct, mon premier essai (non publié) à confirmé ce que mes recherches sur internet avaient mis en évidence : un contraste natif très important, correspondant à un grade 3 ou 4. Afin d'y remédier, j'ai été amené à préluminer légèrement mes feuilles de papier. Juste ce qu'il faut pour déboucher les ombres tout en conservant un noir profond dans les parties non exposées. C'est presque un retour à la sensito …
Je pense qu'il est impossible d'obtenir des images piquées avec un Sténopé. Seule une « netteté tolérables » est envisageable. En ce qui concerne mon retour d'expérience, il semblerait que le meilleur compromis obtenu le soit avec mon Photax Bricolé (ultra grand angle avec un « pinhole » de 0,26 mm, ouverture relative 154.
Pour le développement au Caffenol, je n'ai pas encore essayé mais je vous tiendrais au courant dés que cela sera fait.
Amitiés à toutes et tous. ‹(°¿°)› Jacques Masse

michele chevallier 17/06/2017 16:16

Alors là ! tu fais fort ! Jacques. comme c'est drôle de retourner en arriere et d'y retrouver le fameux "stenopé " A l'école on disait qu'on pouvait faire des photos avec une boîte à chaussures ?... Ta photo de l'église est magnifique ou même votre maison. Vous auriez pu faire un "selfie" vous aviez le temps de poser. 2 secondes .. et avec une effet "grand angle" superbe.
Et quelle énergie ! je prend du nescafé le matin , je te garde un peu de caffénol...
Merci , cet article est fantastique .. minouche

Claude Bertrand 16/06/2017 18:05

Merci à Christian pour l'info que je reçois à l'instant sur l'existence de cet article du blog et bravo à Jacques pour ces bricolages et les images qui en résultent et surtout leur qualité. En octobre on compte sur toi pour la photo de groupe au sténopé. Et puis c'est bien d'avoir encore un labo argentique !

Gérard 16/06/2017 17:46

Très beau retour aux sources.
Mais, Jacques, comment mesures-tu avec précision des trous de 0,37 mm, 0,26mm, 0,42mm, etc. ? Et dans quel matériau les réalises-tu et avec quel outil ?

Christian 16/06/2017 17:23

Alors là Jacques tu nous en bouches un coin ! Je suis vraiment stupéfait des résultats. Je savais que tes essais étaient en cours mais je ne m'attendais pas à des résultats d'une telle qualité. J 'ai bien reconnu ce bateau couché dans le havre de Régneville. Bon maintenant j'ai hâte de voir le traitement au Cafénol. Ce n'est qu' aujourd'hui que je découvre ton travail, il doit y avoir un petit problème avec le blog parce qu'il faut se réabonner régulièrement pour être informé d'un nouvel article...Philippe pourra peut être m'expliquer pourquoi ... Comme lui je suis étonné qu'il n'y ait pas plus de commentaires. Alors au boulot Jacques on attend la suite !!!

Vauché 11/06/2017 08:14

Je n'ai pas compris grand chose à ce beau travail car je ne suis pas un vrai photographe comme vous mes amis, mais cela m'a rappelé une expérience que j'avais mené pendant un "camp école" en Sologne au lieu-dit "La Couturanderie" en 1962.
Au travers du trou de la serrure de la porte, j'avais montré à mes stagiaires le principe d'un appareil photo avec une image de l'extérieur inversée.
Ce n'était pas un "pinhole" mais plutôt un "lockhole"
Mais bravo pour tes expériences

Ph P 10/06/2017 18:53

Je suis un peu déçu de ne pas lire de commentaires sur les 3 appareils Pinhole fabriqués et sur ce retour aux fondamentaux.